Événements

Le Tricentenaire de Rousseau en musique à Strasbourg

Un récent sondage Ipsos pour Philosophie magazine (avril 2012) a montré que les Français sont attachés aux idées chères à Jean-Jacques Rousseau, dont nous fêtons cette année le Tricentenaire. Comme ce philosophe né à Genève le 28 juin 1712, une majorité de Français pense que l’homme est naturellement bon même si la société le corrompt, que le premier rôle de l’Etat est de veiller au bien-être de la population, que les citoyens doivent se méfier et surveiller les élus, et que l’intérêt général n’est pas forcément la somme des intérêts particuliers.

Les Strasbourgeois n’ont pas été au XVIIIe siècle les derniers à manifester cet engouement rousseauiste. Lors de sa venue dans la capitale alsacienne du 2 novembre au 9 décembre 1765, la population, si fière d’accueillir un invité de marque, lui réserve des ovations enthousiastes. Une trentaine de Strasbourgeois patientent chaque jour devant son logis du quartier des Contades avant d’être reçus par le célèbre philosophe, qui a choisi Strasbourg pour son premier retour en France après la condamnation en 1762 de son livre L’Emile. La proximité du Rhin aurait permis de franchir rapidement la frontière si l’accueil n’était pas favorable. Jean-Jacques Rousseau quitte finalement Strasbourg le 9 décembre 1765, après avoir lui-même dirigé une représentation de son opéra, le Devin du Village, au théâtre de la ville.

Car Rousseau n’est pas qu’un philosophe voyageur. C’est un musicien avant tout. Le spectacle lyrique « Jean-Jacques Rousseau, un musicien dans l’Europe des Lumières », qui se tiendra le lundi 14 mai à 20h30 à la Cité de la Musique et de la Danse (1 place Dauphine, 67000 Strasbourg), en salle d’orchestre, le rappelle. Les Jeunes-Européens-Strasbourg et la compagnie Alma Cantoa vous invitent à cette représentation commémorant le Tricentenaire « Rousseau » dans le cadre du « Mois de l’Europe ». Voyage lyrique dans l’Europe des Lumières : chansons, airs d’opéra et pièces pour piano de Rousseau, Gluck, Rameau, Pergolèse. Textes de Christian ROUGIER. Avec Michel FENASSE-AMAT (baryton) et Simone JOINEAU (piano). Prix unique : 15 euros. Réservations auprès de B. de Priellé : 06 11 65 12 67.

Laisser un commentaire