Actualités

Pivot ferroviaire franco-allemand

Le réseau franco-allemand à grande vitesse ferroviaireAprès juin 2007, décembre 2011, donc l’arrivée du TGV est, et du TGV Rhin Rhone, voici que l’arc ferroviaire franco-allemand s’étend.

En l’espace de quelques années, Paris, puis maintenant le sud de la France sont reliés à l’Allemagne.

C’est une bonne nouvelle pour Strasbourg, par laquelle passe la majorité des lignes. Après Stuttgart et Munich, c’est Francfort qui rallie désormais Strasbourg.

C’est une bonne nouvelle, qui encourage à développer encore plus le réseau. En effet, d’une part, aucun ICE ne passe par la capitale européenne, alors qu’elle se trouve à la frontière. D’autre part, à quelques kilomètres de là passent des liaisons qui relient Bâle à Hambourg, Berlin, Cologne. Voilà de quoi rêver à la marge de progression encore réalisable! Francfort est une belle avancée, mais Strasbourg reste en deça des performances de Bâle. Or cela joue sur l’accessibilité de la capitale alsacienne! Il faut donc espérer que le réseau franco-allemand aujourd’hui opérationnel sera amené à s’étendre, avec le succès qu’on lui a connu jusqu’ici.

Pour accompagner ce développement ferroviaire, les collectivités territoriales ont décidé d’alléger les taxes aéroportuaires, pour encourager aussi le développement de l’aérien, longtemps pénalisé par la concurrence allemande. Et depuis l’annonce du 20 mars de baisser ces taxes, de nouvelles liaisons vont venir augmenter l’activité d’un aéroport strasbourgeois assez timide depuis quelques années. Ainsi, Alger, Rome, Vienne, Barcelone, Palma et Ibiza vont être atteignables depuis Entzheim.

Il reste encore à faire pour transformer Strasbourg en hub, en une référence. Mais ces avancées sont déjà importantespour la défense de la place de Strasbourg l’européenne !

Laisser un commentaire